Ligue 1. Pourquoi Kylian Mbappé ne joue pas au Stade Malherbe

Le SM Caen accueille l'impressionnant leader monégasque et sa nouvelle star Kylian Mbappé, ce dimanche. Promis à un grand avenir, l'attaquant de 18 ans a bien failli porter le maillot Rouge et bleu voilà quelques années.

17/03/2017 à 09:07 par nicolas claich

Kylian Mbappé sous le maillot du SMC : le cliché date de 2010, lors d'un tournoi disputé à Nantes avec les U12 de Matthieu Ballon. (photo DR) -
Kylian Mbappé sous le maillot du SMC : le cliché date de 2010, lors d'un tournoi disputé à Nantes avec les U12 de Matthieu Ballon. (photo DR) -

C’est le nouveau phénomène du foot français, celui dont on attendait avec gourmandise la première sélection en équipe de France. Avec ses dix buts et cinq passes décisives en 21 titularisations en championnat, Kylian Mbappé affole les recruteurs du continent aussi sûrement que les défenses de Ligue 1. D’autant que ses prestations en Ligue des champions confirment que l’AS Monaco tient là une sacrée pépite.

Pisté pendant quatre ans

Les spectateurs de D’Ornano auront certainement l’occasion de le découvrir ce dimanche après-midi. La saison dernière, il n’avait foulé la pelouse caennaise que le temps de deux petites minutes. Désormais, le demi-frère de l’ancien rennais Jirès Kembo-Ekoko a gagné ses galons de titulaire dans l’équipe de Leonardo Jardim. Pas une surprise pour certains Caennais…

Voilà quatre ans, alors adolescent, l’attaquant avait bien failli intégrer le centre de formation malherbiste. Pisté depuis quatre ans par les recruteurs d’alors de la pouponnière du SMC, le jeune Mbappé hésitait entre le SMC, l’AS Monaco et…le Real Madrid ! Invité par Zinédine Zidane en personne à visiter les installations du club madrilène, le petit Kylian avait posé avec Cristiano Ronaldo. La photo a fait le tour des réseaux sociaux depuis. Sage, il avait finalement préféré rester en France pour poursuivre sa formation, au printemps 2013. Le club princier avait raflé la mise en débauchant…un recruteur, proche de sa famille. La signature du jeune prodige sur le Rocher était la concrétisation d’une farouche bataille qui avait opposé de nombreux clubs, français et étrangers, pour enrôler le crack.

Pourtant, assurait Laurent Glaize, à l’époque responsable du recrutement au centre de formation malherbiste, « le courant passait bien » avec les dirigeants caennais. « Je pense pouvoir dire que c’est nous qui le connaissons le mieux ». Le Stade Malherbe suivait le jeune garçon depuis près de quatre ans. Alerté par un de ses contacts en région parisienne, David Lasry, l’adjoint de Laurent Glaize, avait été impressionné par le talent de Kylian Mbappé. Avec son club de l’AS Bondy, il avait ensuite remporté le trophée Jean-Pingeon en catégorie U11. À la suite de ce succès sur les terrains de Venoix, le SMC, comme beaucoup d’autres clubs, l’avait invité pour un essai lors de l’Atlantic Cup.

« Des qualités naturelles très fortes »

C’est Matthieu Ballon, aujourd’hui entraîneur des U17 du SMC, qui encadrait l’équipe lors de ce tournoi U12 qui se déroule à Nantes. Celui-ci se souvient :

Nous avions remporté l’épreuve au stade de la Beaujoire. Kylian avait montré des qualités naturelles très fortes. Mais s’il en est là aujourd’hui, c’est parce qu’il a continué à travailler.

Un chemin également emprunté par certains de ses coéquipiers d’alors, peut-être moins talentueux au départ. « Dans cette équipe, il y avait également Léon Valentin, Jessy Deminguet ou encore Owen Maës, qui évoluent en CFA2 au SMC », note Matthieu Ballon.

La tradition formatrice du SM Caen, incarnée par les Zubar, Costil, Guerreiro, Wagué ou encore…Lemar, constituait un atout de poids en faveur du club calvadosien. Mais deux facteurs ont écarté la candidature caennaise, au-delà de l’aspect financier. D’abord le départ de Franck Dumas, qui avait noué une relation de confiance avec l’entourage du joueur. Et puis, surtout, le classement final du SMC cette année-là. Les Caennais avaient terminé au pied du podium de Ligue 2, quand les Monégasques étaient remontés dans l’ascenseur vers la Ligue 1.

Les supporters caennais n’auront donc pas eu la chance d’admirer la virtuosité de l’attaquant sous le maillot Rouge et bleu. Pas certain, pour autant, qu’ils aient envie d’en être témoins ce dimanche.

Ligue 1 (30e journée). SM Caen – Monaco, dimanche 19 mars (15h), stade D’Ornano.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Dessins de presse

Le Malherbomètre

Da-Silva-Mbapp.JPG

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter