Ligue 1. Nicolas Seube, l'adieu gâché du héros à D'Ornano

La déception était immense chez Nicolas Seube, dimanche soir. Le "héros" de D'Ornano espérait - et méritait - une autre fin que cette triste défaite face à Rennes (0-1).

15/05/2017 à 15:22 par nicolas claich

Le MNK avait réalisé un magnifique tifo en l'honneur de son "héros", Nicolas Seube.
Le MNK avait réalisé un magnifique tifo en l'honneur de son "héros", Nicolas Seube.

Le héros n’avait pas sa cape rouge et bleu. L’élégance décontractée, il portait une veste de costume et une chemise chemise blanche, la faute à des ischios-jambiers récalcitrants depuis le match face à Marseille (1-5).

Tant de souvenirs

La mèche impeccable, Nicolas Seube avait bien du mal à dissimuler ses émotions à l’heure de dire au revoir au public de D’Ornano. Seize années à arpenter ce rectangle vert dans tous les sens, des centaines kilomètres parcourus sur cette pelouse, des milliers de tacles réalisés. Quelques buts, aussi, pas nombreux. Des joies intenses symbolisées par quatre montées de Ligue 2 en Ligue 1. Des déceptions, aussi, avec des ascenseurs pris dans le sens des retours.

Tous ces souvenirs remontaient à la surface au moment de se diriger vers le rond central pour donner le coup d’envoi, après une accolade à Yoann Gourcuff. Les larmes n’étaient pas loin en revenant vers le bord du terrain, sous les acclamations d’un public éperdu d’amour pour son héros. Le maillot Rouge et bleu géant floqué du désormais mythique numéro 2 habillait la tribune Borrelli, comme pour exhorter les Malherbistes à rendre hommage à leur coéquipier.

En vidéo, l’émotion de Nicolas Seube avant le coup d’envoi de SM Caen – Rennes (attention, cadrage américain !)

Puis, comme une réminiscence des Caen – Bordeaux 2009 ou Istres – Caen 2005, le match a commencé et les Malherbistes 2016/17 se sont pris les crampons dans le tapis rennais. Au coup de sifflet final, qui validait leur défaite (0-1) et leur signifiait qu’ils devraient aller chercher leur maintien au Parc des Princes, face au Paris Saint-Germain de Cavani, samedi prochain, les partenaires de Nicolas Seube avaient la tête basse.

Il prend quand même le micro pour s’adresser au public

Le “héros” de la soirée, lui, était dépité par la tournure des événements. Il aura malgré tout le cran de se présenter devant les médias, puis de retourner, micro en main, sur la pelouse de D’Ornano pour s’excuser de ne pouvoir faire la fête avec les supporters, ses admirateurs. Ceux qui étaient encore là, du moins.  Le discours était bien loin de celui imaginé.

“Au pire, j’organiserai un jubilé”, leur a-t-il promis.

À moins que le héros ne remette sa cape pour un éventuel match de barrage, dimanche prochain. Pour des adieux à retardement, que chacun espère plus joyeux cette fois.

En images, la soirée de Nicolas Seube

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Dessins de presse

Le Malherbomètre

Ben-Youssef.jpg

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter